Angers le 8 février 2011 – 20h30.- Peut-on à partir du travail sur la pâte sonore d’une réunion, retrouver, voire préciser son projet ? Il me semble que ce n’est pas impossible. Les montages institutionnels et les bricolages génétiques se ressemblent beaucoup. Les premiers sont censés résulter d’une action consciente – et collective, qui plus est ! – la belle affaire ! Débattre, c’est ajuster des signaux sonores et ce soir aussi il aurait fallu remixer, comme, si j’ai bien compris, dans le projet de Rainier Lericolais.