Gourdan-Polignan le 24 décembre 2009 – 18h58 – Mes frères prolétaires comparent les prix : celui-là, que sa femme a envoyé faire les courses, est d’abord passé chez sa maîtresse tirer un coup. Il se presse, maintenant : les enfants attendent. Joyeux Noël ! (il est grand temps).