19 juillet 2009

Avenue de la Découverte

Dijon le 10 juin 2009 – 14h00 - Vous  qui entrez ici, quittez toute espérance. Cet open space pue le totalitarisme et suinte la bureaucratie huileuse du monastère de la propagande. J’imagine qu’il y a ici un ou deux produits du CFJ et beaucoup de précaires avec, peut-être, quelques hybrides. Je me souviens de ce connard des débuts de la Betacam,  dans une autre rédaction ; il aurait adoré filmer  le vidage du local de la rue Charlot :  il a dû réussir un truc de ce type là, je crois bien qu’il est chef de quelque... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 11:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 juillet 2009

Clinique Holy Filth

Angers le 05 juin 2009 –15h30 - Une course de lits à double niveau est organisée pour égayer  les clients. Je me suis fait dépasser  par un quinquagénaire dont le pilote peste parce que sa gastrite lui fait essayer de vomir, ce qui nuit à l’aérodynamisme de l’équipage. Au  virage vers la salle d’op, le  drapeau jaune est mis et on s’interroge. Un chirurgien sort précipitamment du box, insulté par son anesthésiste : un patient a pris feu au ravitaillement. Le temps de faire intervenir la peace car et nous repartons,... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 23:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juin 2009

Clinique Saint Satan

Trélazé le 30 mai  2009 –16h00 - J’ai un nouveau travail : tous les  jours à heure fixe, je surveille  les carreaux de la chemisette du chirurgien. Il a l’air content de moi : aujourd’hui, pour la première fois il m’a dit bonjour. Aucun carreau ne s’est échappé depuis une semaine que je travaille. Une  jeune religieuse en pataugas blanches  tente bien de me distraire avec ses mimiques de succion, mais je tiens à mon boulot : l’enfer, c’est long et  au chômage, ce doit être interminable.
Posté par Flivorello à 23:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 juin 2009

Rue de Médicis

Paris le 10 mai 2009 – 15h45 - Finalement cette brasserie est désagréable, mais il est vrai  qu’hier nous étions aux «Tramways de l’Est» et que le monde nous semblait beau. Heureusement, la  καλη παρεα, avec idealistetriste en guest star, compense la grossièreté  et la désinvolture des garçons  énervés et épuisés ; ils me dépriment car ils ressemblent trop aux  serveurs  viennois  dans « Liberté pour les Ours ». Entre nous un peu de tendresse, dans ma valise la saucisse  rapportée par Zelinda du... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 23:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juin 2009

Rue Baudin

Levallois-Perret le 9 mai 2009  - 08h00 -Le plexiglas de notre aquarium est de bonne qualité, on  entend juste la réception et même pas  les ukrainiens qui jettent la vaisselle par les fenêtres.  Ce quartier ressemble à Bruxelles et on a le sentiment de pouvoir  y vivre clandestinement, protégés par le pont de Levallois, la limite de Neuilly et le terminus de la ligne 3. Les frontières  me rendent nostalgique.
Posté par Flivorello à 08:05 - Commentaires [3] - Permalien [#]
11 juin 2009

Λιμενας

Στο λιμανι- Le 1° mai 2009 – 11h15 – Χρονια πολλα και καλο μηνας , moi je veux bien , mais  je n’y crois guère. Les martyrs de Chicago ne demandent pas ce rituel fatigué. Je suis là pourtant,  et je travaille. Il faut bien travailler, Sandro, et puis le Concile de Florence n’a été d’aucune utilité pour l’application, ici, des conventions collectives...
Posté par Flivorello à 21:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juin 2009

Στο λαίκο

Στο χωριο – Le 28 avril 2009 – 11h30 – Quelquefois on dit pazari, c’est un souvenir pas si lointain. Au marché, d’ailleurs, tout est chinois ou turc, une seule fabrique de coton semble avoir résisté. Le tocsin sonne et cela n’effraie personne, cette scansion va  peut-être redevenir à la mode. Au retour, à La Gorgone, la fraîcheur d’un χταποδι moelleux, avec une sauce au vin. Leonardo le Florentin se trouve bien ici et j’étudie ses dissections comme si c’était moi qu’on avait posé sur le marbre.
Posté par Flivorello à 09:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]
30 mai 2009

Για βρεξ΄

Στο χωριο – Le 21 avril 2009 – 16h00 – Les 4x4 noires aux vitres fumées se multiplient ; celles-ci sont roumaines. Ils vendent des filles et achètent des terrains. Quant à nous, dansons pour inviter la pluie à fêter la fin d’avril ! De leur côté, on balbutie les rites des mafias du monde entier, j’espère que les sabots des chevaux de Transylvanie les rattraperont (tout a déjà été dit, connards cocaïnés, même votre lamentable cruauté, vous qui avez mis en scène la mort de votre conducator et de sa co-pilote – le spectacle était... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 14:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mai 2009

Place de l’Etoile

Paris le 5 avril 2009 – 08h30 – Les marathoniens, poissons d’argent surgis de livres entièrement dévorés, semblent vouloir s’en prendre à la minuscule voiture conduite avec bonheur par une drôle de jeune femme, moitié genette, moitié libellule, qui se demande si ce long passage par la chrysalide était bien nécessaire. Mais, ce matin, elle prend plaisir à se faufiler sensuellement entre les roseaux dont les plus résistants iront jusqu’à Montparnasse, prendre le train pour rentrer à Laval  et montrer leur médaille.
Posté par Flivorello à 22:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 mai 2009

Rue Fontaine

Paris le 3 avril 2009 – 23h45 – Un lys botté, nourri aux Chupa Chups,   porte des lacets qui n’en finissent pas de désigner ses longues jambes aux mains de bébés en celluloïd qui peuplent mon cerveau gauche. Elle est contente de nous voir, je crois, mais elle préfère ma compagne d’autobus, ce que je comprends très bien. Nous engloutissons, avec du saké chaud, des sushis hérétiques  et somptueux dont je vous dirai plus tard le nom et le goût. Ensuite le bus monte vers le taxi qui  hisse vers Ménilmontant : là , un... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 22:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]