28 décembre 2007

Rue des Poiriers (!)

Montreuil-Juigné le 27 décembre 2007 -  Du moins Quentin Tarentino avait  délégué deux  jeunes tueurs : l'un deux, le grand au catogan, portait une serviette de cuir  avec un petit nounours en peluche, l'autre roulait des yeux fous. Quelques notaires, avocats et pharmaciens (et un petit taré de Science Po :  depuis la dernière fois il a fini son  doctorat pour l'Europe, s'est laissé pousser une mèche et a acheté un loden)  s'empressaient d'aller   signer le registre pour que leur nom ... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 08:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 décembre 2007

Rue Nationale

Chemillé le 25 décembre 2007 - 13h06 - Les ouvriers villiéristes (ici, il y a encore des ouvriers) mangent  les huîtres de Super U, mais Leclerc progresse. On peut être nazillard comme le vicomte, mais villieriste ?  Depuis trois cents ans ici   on écrit Burke et Tocqueville,  en version patois, ou bien taiseux, on écoute (et on meurt, ce qui profite à l'ONG des veuves civiles). En face, côté progressiste, on répète qu'il faudrait que l'Église  évolue, que Ségolène cardinale c'est bien beau, mais que ce... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 08:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2007

Rue du Maine

Angers le 19 décembre  2007 - 17h05 -  Une troupe de femmes  manouches estime que "la vendeuse a la tête de ses morts", remballe ses mômes et se trisse,  un vieux maoïste déguisé en Mitterrand  observe les boules de Noël, dont le président Mao  a dit qu'elles pouvaient éclore. Les  poupées pour pauvres  ont des têtes effrayantes, elles ressemblent à Philippe Meirieu ("la tête de ses morts " ?). A la caisse, Assia, souveraine, rayonne de beauté, de cette beauté qui permet... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 08:21 - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 décembre 2007

Rue Larcay

Saint-Avertin le  9 décembre 2007 - 00h17 - Un black souriant et chapeauté  passe vivement sur son vélo sans éclairage, sous les yeux d'un Bibendum d'émail  nostalgique du Tonkin ( un  B-bendum d' E-mail ?). Au dîner la commerçante quinquagénaire profitait  goulûment de son  amant jeune et laid, un architecte cherchait la lumière et l'autre pas, les tahitiennes dansaient. Au dessert la patronne  Thaï  du restau voisin a branché "l'autre pas" sur la nostalgie de Bibendum, version ... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 09:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 novembre 2007

Place Sarrail

Courbevoie le  28 novembre 2007 - 08h23 -  Saint-Nom-La Bretèche n'existe  pas, la ligne se perd bien avant, d'ailleurs Sans-Nom est  le vrai lieudit et on a juste profité de la religion  pour rassurer les gens qui ainsi croient leurs disparus au paradis. En revanche  Bécon-Les-Bruyères existe bien, d'ailleurs les bruyères c'est joli  et ça sent bon, alors que les bretèches on ne sait pas.  Plus loin se trouve Louveciennes où des prolétaires de luxe votent Chérèque, fils de préfet, comme... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 21:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 novembre 2007

Place du Ralliement

Angers le 24 novembre 2007 - 22h00 - Susumu  Yoshida parle de "La Passion selon Saint-Mathieu", d'Hildegarde Von Bingen,  de "La Flûte Enchantée"  et des rapports entre le Japon  et  la musique militaire. Il avoue presque qu'il est un chaman, puis se reprend, mais c'est un peu tard car on voit bien que Karen Wierzba  est sous le charme, ce que sa voix  et ses larmes annonçaient déjà. Armando, le passeur de la Sumidagawa  lui caresse  les cheveux pour recueillir un peu de... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 16:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 novembre 2007

Rue de la Manutention

Paris le 10 novembre 2007 - 17h30 -  Le palais de  Tokyo  sollicite les choses, pas les artistes exposés, car la plupart n'ont rien à dire. Mais il faut le taire car sinon vous êtes convoqué au bureau des médiateurs, dans un recoin propice aux coups de pied dans la face. Mais les choses elles-mêmes sont parfois  réticentes à parler , si l'on excepte  les sous-sol de parking, l'autocollant de la MACIF  et les  sculptures de polystyrène  gris sorties de Métal Hurlant. Et puis  un... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 23:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 novembre 2007

Rue Dupetit- Thouars

Angers le 7 novembre 2007.- En même temps, une croix gammée ça fait tout drôle ; especially when you’re just reading « The boy in the stripped pyjamas » (I’ll tell you something about this book) . Une croix gammée gravée sur la voiture de Flivo. Pas cool. Et le reste à l’avenant. Je préfère  faire face à ces menaces que d’être condamné à écouter Bigard, en fait. Mais  c’est dur à intégrer dans une déposition. Alors je signe que je n’ai rien à ajouter.
Posté par Flivorello à 21:18 - Commentaires [5] - Permalien [#]
08 novembre 2007

Theologos le 30 octobre 2007

(Δεν μενω εδω) – 22h00 - Elle en fait trop, c’est sûr ! En même temps la gnole de moscato crétois a une bonne odeur, le caillé de brebis va bien avec le porc frit , tout comme la profusion d’icônes qui surveillent et protègent les derniers villageois communistes. Alors, elle a la droit d’exister, tout comme les psychiatres et leurs clients, en fait, tout comme le jeune trisomique qui, je crois, fait partie de ma famille davantage que bien d’autres. D’ailleurs on aime la même musique. ... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 21:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 novembre 2007

Ostie le 29 octobre 2007

Via dei baleniere – 18h00 – La nuit est tombée, les bus rayonnent depuis la station Lido Centrale, les murs sont couverts des affiches de jeunes fascistes et de celles de Forza Italia, dans "La Reppublica" la DC et le PCI fusionnent lascivement, mais les effluves verdâtres de ces copulations restent pour l’instant confinés au cloaque qui depuis Septime Sévère court sous la Via Roma. Au Café des Pins on boit de la Birra Peroni dont les réclames manquent sur la photo en noir et blanc de 1960 que le patron expose... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 23:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]