23 octobre 2008

Back to Bruxelles-Midi

Bruxelles le 17 octobre 2008 – 17h25 - A propos d’écureuils, ils sont très civils ici, l’un d’eux m’a salué lorsque je quittais ce matin le petit snack vietnamien près de la gare d’Etterbeek . Le journal titrait «  Une adolescente de 14 ans a reçu 34 coups de cutter pour avoir parlé français dans la rue ». A l’Orient Express  on parle flamand, français, arabe, turc, tamazigh  et congolais. Les Congolais  n’aiment guère les flamingants, mais ils adorent la Formule 1 et se querellent à propos de Raikkonen. Entre rap,... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 21:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 octobre 2008

Gare de Bruxelles-Midi

Bruxelles le16 octobre 2008 -  10h05 – Dans l’Eurostar Londres-Bruxelles, des quadragénaires hargneux serrent entre leurs petits sphincters des hazelnuts que la Squirrel Bank  leur a filés  en guise d’avance sur dividendes. Habitués à obéir , ils n’ont pas rechigné, mais, comme ils sont très intelligents, cela leur  a mis la puce à l’oreille : si les banques commencent à payer en nature, cela signifie quand même quelque chose, non ?  Mais ils veulent ne rien laisser paraître et jettent un regard méprisant sur... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 21:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 octobre 2008

Cour de la Mairie

Warlaing le 15 octobre 2008 – 18h00 – Il y a peu de saints communistes, je pense et c’est une carence de l’ecclésiologie  catholique romaine. Pourtant, ici, une  Vierge  de Lourdes est dédiée à Maurice Thorez. Je lui laisserai mes béquilles en ex-voto lorsque je serai guéri et il suffira alors qu’un autre miraculé fasse la même chose  pour que Thorez soit béatifié, puis canonisé. C’est la loi et ce sera bien pour la région.  A l’orée de la forêt de Marchiennes, les perdrix  foncent dans les chaumes de... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 21:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 octobre 2008

Grand-Rue

Auvernier le  13 octobre 2008 – 17h 45 – Les vendanges  se poursuivent sous le soleil et le feu des couleurs, mais dans la gravité, l’ordre et la précision : on ne  plaisante pas avec ces choses là (pas plus qu’avec les autres). Les seuls qui plaisantent sont les nègres vendangeurs : le nègre vendangeur est naturellement insouciant, même s’il est suisse. Christophe Blocher m’interrompt et me dit qu’il n’y a pas de nègres suisses. Moi, je me demande surtout pourquoi Christophe Blocher, déguisé en nain alsacien,... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 19:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 octobre 2008

Place Adrien-Girette

Bussière-Poitevine le 1° Octobre 2008 - 17h30.- Les Anglais piégés par la crise font pâle figure : revendre avec plus-value  pour retrouver les falaises d'albe  n'est plus accessible. Tous  les ingrédients de ce village où je m'arrête souvent les prennent à la gorge : la chorale est catholique, les vieux boivent du vin rouge  et interpellent grossièrement les visiteurs sous prétexte de convivialité : ils font exprès de parler  fort parce que ça les agace  d'entendre parler anglais (il faut les comprendre... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 09:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 octobre 2008

Avenue Charles-de-Gaulle

Limoges le 1° octobre 2008 - 16h20. - L'affligeante notice de Wikipedia  témoigne  de la rémanence du Guide Vert . Le phénomène d'hystérésis  est patent, à moins que le  Guide Vert n'existe toujours, auquel cas, l'ingénieur Barnier a encore commis une erreur  et la maison que j'ai visitée  n'était pas une succursale  du Major Grubert. Nous parlons bien sûr de la gare de Limoges-Bénédictins. Je refais le  test uchronique  ; il est positif  : au buffet des dizaines de passagers ... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 08:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 septembre 2008

Quai N°1.

Saint-Pierre-des-Corps le 20 septembre 2008 - 20h22 -  On comprend tout avec retard, d'ailleurs. D'abord cette indétermination  entre triste et gai, dans le quart d'heure qui  sépare Amboise et Saint-Pierre-des-Corps, puis cette gare redoutée qui tient toute ses promesses. Un  sondeur  armé d'un laptop  isole des jeunes gens pour leur faire avouer  que la  gare n'est pas sinistre : ils lui parlent et avouent tout, terrorisés par la solitude et heureux  de s'épancher ; une jeune ... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 00:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 septembre 2008

La Gravelle

Souvigny-de-Touraine le 20 septembre - 9h45 -  Nous avons découvert nos premiers hobbits près du Moulin Hanté. Les hobbits nous ont jeté des pommes, mais le moulin nous attendait. La servante au grand coeur s'y reposait, la hache d'armes sur les genoux, les chiens et les chats ricanaient  comme chez les toons : la soldate repartirait bientôt au combat  pour reprendre le contrôle d'un bâtiment qui n'obéissait plus. Ses maîtres, épuisés, avaient, eux, renoncé depuis longtemps. Tu fus pourtant parfaite, Occultum Lapidem,... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 09:40 - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 septembre 2008

Chemin des Baudries

Rilly-sur-Loire le 19 septembre 2008 - 15h30 -  Le temps, paisible à notre égard, a -j uste punition -  dévoré les quatre cyclistes retraités du restau ( les vieux cyclistes, c'est plein de protéines quand c'est frais), lorsque nous sommes sortis, il s'en prenait au patron, un quadra attrapé par ses premiers cheveux blancs. Nous on a filé et on s'est  assoupis sur la pelouse, ici, on a effrayé les chiens et épargné le curé : après tout c'est fatigant  un curé qui crie et c'est gros un bourdon de pélerin. Mais... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 23:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2008

Rue Emile Zola

Dijon le 2 septembre  2008 - 21h30 -  Prenez un Zola (avec ses lunettes), moulez son visage, réduisez au 1/32 ème ( Comme les Majorettes ?), non un peu moins, sinon ça  va faire cachou. Disons comme un oeuf de pigeon, un oeil de perdrix ou une ovule de spermicide. Démoulez. Avec le moule, faites des chamallows , puis des brochettes. Avec une sauce à la fraise confite : un dessert de plus pour "L'Emile brochettes" !  Le Rully est juste convenable, mais le serveur comme on les aime et les musiciens de rue... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 08:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]