16 janvier 2009

Rue Louise-Michel

Levallois-Perret le 13 décembre 2008 – 21h00 – J’aime bien les taxis G7, ce sont les mêmes, mais en G7, et j’adore les étiquettes bleues, comme celles  des sweats, avec les températures de lavage, ou celles des soutien-gorge, avant que les filles ne les coupent aux ciseaux parce que ça gratte. J’aurais aimé que le  Père Noël m’apporte une Japonaise pudique, elle aurait certainement porté un soutien-gorge G7, totalement inutile avec ses bonnets A. D’ailleurs, s’agissant de Japonaises, j’ai rencontré grâce à Pilar la... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 14:19 - Commentaires [4] - Permalien [#]

01 janvier 2009

Quai François-Mitterand

Paris le 13 décembre 2008 – 18h30 - A la Porte des Lions c’est le calme bruyant, la pluie glacée, les voitures brillent sur le sol noir, les feux comme des roulettes russes, l’impression de pouvoir mourir tranquillement désespéré, voire même de vivre  avec un hérisson de clous dans le cou. A la pyramide c’est autre chose : des vigiles ont remplacé  le personnel du ministère, ça sent l’Albanel et le Jack Lang : pas de différence avec un concert Rock. La vidéosurveillance, j’en ai rien à foutre, ce sont les vigiles qui me... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 23:20 - Commentaires [8] - Permalien [#]
29 décembre 2008

Rue de Ménilmontant

Paris le 12 décembre 2008  - 00H45 – Ménilmontant n’est pas Belleville, encore moins le Panthéon : on se demande où passent les frontières ethniques et si les lignes de bus pourront toujours les franchir. Une jeune indigène (les indigènes sont toujours noirs, n’est-ce-pas ?)  m’a indiqué ma route. J’ai un visa  pour douze heures seulement : je suis venu ici pour ralentir, mais ralentir sans platitude. Les ingrédients : le thé noir, l’absinthe,  la bière et le whiskey, entretiennent des liens légers, faits de ruban... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 23:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 décembre 2008

Parodos Basileos Pavlou

Neo Psychico  le 30 novembre 2008 – 18h30 – Les vieilles familles de Kolonaki peuvent avoir  encore l’impression de détenir le pouvoir, c’est ici que l’on achète  chez Lotus et Maserati, même si, dans la vie de tous les jours, on utilise de vulgaires  4x4 Lexus ou BMW. Les premières épouses  roulent dans de petites voitures plus pratiques  pour faire les courses, mais il m’a semblé que leur moue méprisante n’était pas assurée. Les employées philippines  vont faire le marché bio pour  la patronne... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 19:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 décembre 2008

Station Shell sur l'E 75

Lamia le 20 novembre 2008 – Non, je ne suis plus à Lamia, en fait, mais c’est là que j’ai vu cette  famille de voleurs ou de trafiquants, trois femmes et un homme d’ Europe centrale  à 3H10 du matin  réagir avec haine et mépris en voyant entrer la police dans la cafétéria ; je ne devrais pas, mais je me sentais proche d’eux, proche de la mort  ébouriffée  et sale. Les juges auront la peau de la petite rebeuh, je devrais me réjouir. En fait, je ne sais  pas vraiment si je m’étais fixé des échéances ou si... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 13:32 - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 décembre 2008

Nicoforou Litra

Paleo Psychico le 15 novembre 2008 – 16h30 -  Le consul du Nicaragua s’en vient acheter du Coca light, il se sert dans les armoires réfrigérées, ce n’est pas que les gens lui fassent confiance : ils le prennent pour un communiste ; mais  on fait toujours comme ça au periptero. Communiste, il aimerait bien, s’il savait encore ce que c’était. A deux pas, le renard  rêve  aux différentes fractions qui agitaient naguère le FSLN, à Violetta et au rôle des femmes  dans les systèmes politiques contemporains. Ici... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 13:16 - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 décembre 2008

Rue du Bas Marin

Senia (Rungis) le 14 novembre 2008 – 22h00. La famille polonaise  monte dormir dans son Scania, le père a trouvé le restau très bien, et même le Côtes du Rhône ; le fils a eu droit, sans problème, à un supplément de mayonnaise, seule la grand-mère  a un petit regret : un repas sans vodka, ce n’est tout de même pas comme à la maison. Les Dalton maliens sont repartis nettoyer les boxes dans leur beau costume jaune fluo, les prostituées tournent en voiture. Tout à l’heure, le Scania chargera pour le retour, les prostituées... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 01:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 décembre 2008

Pont sur la Vienne

Nedde le 12 novembre 2008 –  08h30 – A Nedde les rockers japonais sont guidés par une chanteuse de groove italienne, leur maquillage blanc et ocre s’accorde à merveille avec le charleston ; eux aussi ont du apprécier le tableau de Fragonard, "Le Verrou", le petit cul du garçon et les chaudes hanches pleines de promesses de la jeune femme impatiente et inquiète. Il n’y  a guère  que les paysans du Val d’Oise ou le minable maître-chanteur  interrégional de  La Poste  pour croire qu’on peut réduire... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 07:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 novembre 2008

Rue Geoffroy Saint-Hilaire

Paris le  2 novembre 2008 -  17h55 -  C’est encore l’automne, rien n’a basculé. Pourtant il faut ramasser du bois, remonter  Vassilis et son costume bleu, prendre une main gantée, frémir  dans le bac à sable, apprivoiser les aras, respecter les grands-ducs, indifférer les caïmans, rejoindre les fourmis à la mosquée, voler le miel  des abeilles  et se saouler au thé.
Posté par Flivorello à 18:57 - Commentaires [6] - Permalien [#]
03 novembre 2008

Boulevard Bineau

Neuilly-sur Seine le  22 octobre 2008 – 00h30 .-  L’automne tiède se coule entre deux cliniques ; et moi je me love  entre deux amours (vous avez dit « clinique » ?) . J’ai retrouvé ma peau de Renard et je rôde  dans la nuit, décontenancé par le manque de poubelles à fouiller. Je me sens rural et envahissant. Les renards  sont  des   animaux périurbains symbiotiques, comme les lièvres, les corbeaux et les camemberts. Le portillon ne veut pas obéir à Zelinda, sans doute du fait des rats qui... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 07:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]