30 août 2012

Place Martin Nadaud

Bourganeuf le  15 août -  10h30  -  A force de marcher dans le cimetière et de  parler d’exhumations, on ne sait plus  quelle sépulture on cherche et on a du mal, en sortant, à retrouver l’odeur des légumes du marché. Les cimetières sont des lieux trompeurs  parce que beaucoup s’en sont échappé. Ainsi l’homme sans tête, mais aussi  le prince Zizim, toute sa suite, les femmes qu’il  aimées, les papes qui l’ont trahi. Bourganeuf est un de ces lieux magiques où ce devrait être un honneur ... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 09:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]

09 août 2012

TGV Lyria

Champ du Moulin le 8 août 2012 - 08h30-Il fait 3°C  ce matin dans la  Vallée de la Brévine, il fera 21° cet après-midi, la journée s’annonce belle : c’est l’été. Une passagère porte des nu-pieds avec des chaussettes : les Suisses sont de puissants dialecticiens ! Je serais recalé aux tests d’intégration : je ne sais pas prononcer «Ca va le chalet ?» avec l’accent convenable. Pourtant je crois que je vais persévérer : je voudrais comprendre pourquoi les Suisses n’habituent pas, comme les Français,  leurs concitoyens à... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 00:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 juin 2012

Flivo's not dead

Saint-Aubin de Luigné le 19 juin 2012 -22h52. Un chevreuil jappe entre deux musiques de zanzare, un grillon s’obstine, rien d’autre.  Samedi était une belle journée, avec  une réminiscence  de  truites à la vanille. Flivo n’est pas sûr  d’être ponctuel, ni d’avoir ressuscité le troisième jour, mais il est sûr que les lacaniennes de talent aimantent les beaux quadragénaires, il  ne serait pas étonné que le talent fou de celui-là  cache  une histoire semi- balkanique. A ce propos, mon deuxième... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 21:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]
04 mai 2012

Boulevard Diderot

Paris - Il y a longtemps.- J'emporterai avec moi la paille de "La Valise", un peu de limoncello,  les toits de zinc vus de la rotonde de la chambre 101 de l'hôtel Ibis et deux stylos Pilot fine liners rouges pour me rappeler ces soirs du temps de Michel Rocard, lorsque Pietro Nenni et Luigi Longo nous étaient donnés comme exemples à suivre. Heureusement, je ne comprenais rien. Je n'ai pas beaucoup progressé, mais je sais mieux apprécier les couleurs et les intervalles.
Posté par Flivorello à 00:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 avril 2012

Pont de Sorges

Les Ponts-de-Cé  le 15 avril 2012 - 18h45.- Je m'affaire tellement que mes notes restent sur mon bloc de papier à lettres, j'utilise un vieux bloc Dexia, récupéré dans un congrès, et puis je l'égare et ce n'est pas très grave. Sauf que ce peut-être discourtois à l'égard de ceux d'entre vous qui s'obstinent à passer ici de temps à autre. Alors sachez ceci : si la vie de renard me revient, ce sera avec plaisir que je noterai des noms de rues, des heures et des bretelles de soutien-gorge.
Posté par Flivorello à 00:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 février 2012

Rue du Cornet.

Angers le 13 février 2012 - 00h45. - Quoi de plus agréable que de rentrer, doux et humide, dans un petit opéra jaculatoire de Rainier Lericolais ?
Posté par Flivorello à 01:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 janvier 2012

Rue Bourdillon.

Châteauroux le 1° décembre 2011 – 6h00.- Elles repartaient vers la Gare d’Orléans-Austerlitz, c’était juste après la naissance de Guillaume Pépy, avec, dans leur sac, une partie de la paye des militaires de la base américaine. Le décor est resté intact, même les serviettes nid d’abeille, tellement lavées et relavées, semblent avoir rempli leur office à cette époque bénie : la moquette bleue et les rideaux verts évoquent les vieux manuels cartonnés d’anglais pratique oubliés par ces dames dans les tables de nuit. Le reste a été... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 21:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2011

Eglise de la Transfiguration

Το χωριό– Le 22 novembre 2011 – 15h30 - Hier 21 novembre à 15h , Zia est morte dans la chambre collective d'une clinique à ce dédiée, là-bas, sur le continent ; elle voyage pour l’heure sur le ferry entre le camion du marchand de légumes et celui du marbrier. Panayotis  s’est endimanché  et Sotiroula  a une teinture toute neuve pour accueillir Zia. Dans le jardin qui jouxte l’église de la transfiguration, un olivier mal taillé  nargue les fidèles de son impiété feuillue. Le convoi  est en retard, mais... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 10:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 novembre 2011

Gare Saint-Laud

Angers le 8 novembre 2011- 6h06 -  Je retrouvais avec joie une atmosphère flivoreuse et douce : dès le parking Marengo, les borogoves et leurs machines compliquées s’exerçaient  à inverser le vent contenu dans les feuilles mortes  faisant ainsi écho à la Cantate BWV 213 « Lasst uns sorgen, lasst uns wachsen. Hercules auf dem Scheidewege ». Vexées de cette concurrence, les bornes automatiques avaient rejoint les guichetiers dans l’eurogrève. Hier soir même, un peu tard, une grande fille noire ... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 14:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 novembre 2011

Rue Lacépède

Paris le 31 octobre 2011 – 13h30 -  Je sais un peu pourquoi j’aime l’automne : cette saison me donne envie de parler de moi à la troisième personne, de renvoyer  Flivo  à son autisme pleurnichard de servante au grand coeur.  Je ne suis pas sûr  que Baudelaire soit plus réactionnaire que Sartre ou Onfray, il a participé, lui, à la révolution de février avec son ami Louis Ménard. Sartre a fait la courte échelle aux plus maoïstes des staliniens, Onfray à Bové  puis à Montebourg. Le ... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 10:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]