Paris le 31 octobre 2011 – 13h30 -  Je sais un peu pourquoi j’aime l’automne : cette saison me donne envie de parler de moi à la troisième personne, de renvoyer  Flivo  à son autisme pleurnichard de servante au grand coeur.  Je ne suis pas sûr  que Baudelaire soit plus réactionnaire que Sartre ou Onfray, il a participé, lui, à la révolution de février avec son ami Louis Ménard. Sartre a fait la courte échelle aux plus maoïstes des staliniens, Onfray à Bové  puis à Montebourg. Le  « stoïcisme aristocratique qui se pare pour se séparer » (Blin)  peut  conduire à Jünger ou à Gracq ... Flivo aime les parures d’Halloween, et le rétroéclairage  des arbres rougis, qui nous reposent  des  querelles minaudières du philosophe nietzchéen  et de la mère Roudinesco. Donc, ce midi  c’est un menu maki très coloré, avec de l’avocat et du maquereau fumé.