Paris le 15 janvier 2011 – 22h45 - Le Constantinois va bientôt fermer, Al Jazeera diffuse les images de Tunisie. La question sur la sauce et si j’en veux sur les frites m’énerve toujours un peu mais je n’ai pas le courage de dire que je ne voulais pas de frites. Par contre il y a du Coca light, pas comme dans ce rade pourri de Soissons. L’américain et moi sommes les deux derniers clients. Après, les frites et le Coca light me poseront un problème, les frites parce qu’elles sentent : elles passeront la nuit dans la salle de bains ; le Coca light parce que si je le finis demain, il sera tiède et plat, mais si je le vide ce soir même dans le lavabo, j’aurai l’odeur sucrée de l’édulcorant dans le nez et le bruit désagréable des bulles qui refusent de passer dans le siphon. Sinon, j’ai revu mes amies et je suis content (mais toujours sans espoir).