Στο χωριο le 17 avril 2009 – 23h00 – Le héros local ressemble à Garibaldi, un pistolet glissé dans sa ceinture. Garibaldi est un saint pour avoir donné ses fusils aux ouvriers creusotins. Je me souviens du forgeron : jadis il fumait moins, aujourd’hui il menace le fragile équilibre de notre équipage. Ici évidemment, ce n’est pas le problème, la musique albanaise a des airs de rock celtique, le papa danse, son fils à bout de bras sur une seule main : Idlir a un an.