Bordeaux le 1° Mars 2010 – 18h00. La mort était verte sous les pins et cette coquetterie d’urbanisme tumulo-funéraire me paraît hautement suspecte. J’espère que dans les cimetières parcs on trouve au moins des lapins fouisseurs ; pourtant je redoute qu’on ne les empoisonne avant qu’ils n’atteignent l’oeil de la tombe. Mais, fuck ! Face à la Garonne, je bois du muscadet.