Saint-Nazaire le 15 février 2010 – 10h50 - La passerelle rouille et jaune de la gare de Saint-Nazaire conserve à l’endroit une respiration. Nul doute que les nouveaux propriétaires de RFF s’empresseront de faire disparaître cette structure pleine de l'humanité des millions  de prolos qui l'ont empruntée. Ces gens détestent tant les prolos qu’ils passeraient la cinsse sur la plage de Sainte-Marguerite pour effacer leurs traces. J’aime ces lieux qui ne demandent rien. Attention, pourtant, les pauvres c’est autre chose : moi-même je n’aime pas tellement les pauvres. Les pauvres ça sert à fabriquer des prix Nobel et je n’aime pas les prix Nobel. D’ailleurs, je retourne chez un riche, manger des restes de poulet avec des patates réchauffées, les meilleures du monde.