Paris le 29 novembre 2009 – 8h10 - Les mystères insondables des fédérations sportives. J’ai appris, à l’instant, qu’il était plus facile de passer de juge 1 à juge 2 que de juge 2 à juge 3, je ne saurai jamais de quelle discipline, mais les cadres sportives étaient  si belles au réveil. Hier soir, c’étaient les hommes : les blacks ont bien joué,  j’ai bu des irish coffees avec des infirmières instruites sur la mêlée des corps, mais peu pratiquantes par manque de foi . Je n’aimerais pas avoir 35 ans et jouer du sms avec des mâles pour négocier des coïts qui permettent à l’ego de tenir sans payer le prix fort. Exercice difficile s’il en est.