Paris le 29 août 2009 – 00h45 – Elle a fait un vol de nuit. Son Spitfire décoré d’un oeil de léopard s’est posé Place Blanche. Elle enlève son casque de cuir et secoue ses cheveux. Elle entre au Kata Bar. Un vieux maoïste à qui les khmers rouges ont refusé son changement d’uniforme salue la blessée de guerre et lui propose une soirée SM. Cet abruti a du mal à comprendre que notre trip c’est d’écouter Eyehategod en regardant Bob l’Eponge. Elle approuve gravement. Au moins pour Eyehategod. (Si les patrons virent le garçon halluciné, le folk métal risque de tout envahir et de devenir sérieux et ce serait grave. Je ne veux pas que le Kata bar finisse par ressembler aux « Furieux ». (Mais faudrait peut-être quand même acheter du Bushmills ).