Paris le  22 août 2009 – 11h30 -  La différence  entre  « Sud-Ouest et Cie » (39 Boulevard  du Montparnasse)  et le Comptoir du Panthéon, ce n’est pas  la nourriture  (dans les deux cas on mange correctement),  ce n’est pas non plus le service, encore que ,dans le premier cas, il y ait eu ce type qui  non seulement  se trompe, non seulement vient vous emmerder avec le « ça se passe bien ? » (ah, les laxatifs !) , mais  doit encaisser parce qu’il « finit son service » (tout cela très gentiment) -  j’assure son employeur qu’il existe d’autres types d’organisation--  non, la différence c’est sans doute  le Panthéon, dont la masse provoque des courants d’air, le Panthéon  qui planque le lycée Henri IV où les bancs se souviennent des petites culottes de Gudule, le Panthéon dont les dieux ont exigé de la brasserie  qu’elle ouvre le dimanche, le Panthéon  qui veille sur le bus 89 et ce dernier sur  deux plus tout à fait gamines qui croient dur comme fer, du haut de leurs  trente-trois ans de moyenne, qu’Umberto Eco a vraiment existé.