Lamia le 20 novembre 2008 – Non, je ne suis plus à Lamia, en fait, mais c’est là que j’ai vu cette  famille de voleurs ou de trafiquants, trois femmes et un homme d’ Europe centrale  à 3H10 du matin  réagir avec haine et mépris en voyant entrer la police dans la cafétéria ; je ne devrais pas, mais je me sentais proche d’eux, proche de la mort  ébouriffée  et sale. Les juges auront la peau de la petite rebeuh, je devrais me réjouir. En fait, je ne sais  pas vraiment si je m’étais fixé des échéances ou si c’est  le mektoub, mais  je dessinerais bien en branchages un 666 sur la plage  en dessous du Iera Moni Michaïlis Archangelis, un peu d’essence, j’y mettrais le feu et ça me ferait une mort horrible mais diabolique.