Paris le 24 mai 2007- 00h15 -  Les pixels de La Maroquinerie sont souvent indociles et - tu vois -, je n'aime pas que tu parles de loose  alors que les pixels t'obéissent. J'ai pensé à Miles Davis, le Miles Davis d'Alain Gerber (Matt tient-il un journal ?)  ; Miles avait la hargne, il engueulait tout le monde et sa  putain de musique de nègre, il voulait que les blancs se la prennent en pleine gueule et que les noirs l'aiment. C'était important . Matt Berninger a un peu la même tristesse que Miles, mais c'est un tendre et les  Rolls blanches il s'en fout un peu (on aura quand même l'Elysée Montmartre ! Ouaouh !). Qu'est-ce qui est important, bordel, est-ce  que le rock est important ?  Oui, sans doute que, comme le chant grégorien, c'est une musique  pour consoler  les blancs de leur condition de blancs ( tout doit disparaître ?). J'ai pensé à Ingres, aussi, à Camille Claudel et à Rodin. Le rock c'est le cul de Camille Claudel  et la bite de Rodin,  la culture, quoi ! Et l'échange de pixels de 0h30  entre Matt et Zelinda. (Et achetez Boxer, le dernier opus).