29 avril 2007

Place de la Mairie

Saint-Jean-des Mauvrets le 29 avril 2007 -13h00 - L'orage s'était éloigné, le ridicule drapeau métallique  de la mairie quasi absente de Blaison-Gohier  rappelait   les couleurs de la France d'hier.  Moi j'aime mieux les grandes culottes bleues des miliciennes aux seins nus que les souvenirs historiques. Les émissaires du comité invisible circulaient à bicyclette et avaient choisi  de passer par le haut : en bas les bourgeois et les socialistes jouaient toujours au golf dans leur zone d'autonomie... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 22:24 - Commentaires [7] - Permalien [#]

18 avril 2007

Lavoir de Ladeveze

Ladeveze-Rivière le 11 avril  2004 - 16h20. -  Les  Anglais ont accroché ici et là les images de leur reine  qui urine dans son chapeau. Je pense à Maiakovski, à son suicide  qui avait (aussi) des causes sociales. J'évoque la toilette de printemps des tombes de Volver et les âmes qui reviennent, si présentes  et familières comme les dieux anciens. Le lavoir est vide, tant mieux.
Posté par Flivorello à 19:01 - Commentaires [3] - Permalien [#]
17 avril 2007

Place de La Madeleine

Paris le 4 avril 2007 - 16h50 - Tout va bien ! Mr Hédiard nous a offerts des  oeufs de Pâques fourrés aux moustiques et aux cancrelats ; nous les avons dégustés  dans ce bar  où de jeunes hommes d'affaires posent leurs petites couilles très dures sur des tabourets façon cuir ( ou cuire ?). Les serveuses sont sévères et justes, mais nous, légats d'une entreprise souriante, arrivons  avec une lettre des enfers pour lui dire que Kéther est un mythe et que Corto Maltese  a réellement existé ( j'ai vu sa maman à La... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 18:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 avril 2007

Rue Victor Hugo

Levallois -Perret  le  3 avril 2007 - 23h13 - Alice    a attrapé  son train malgré la fermeture du quai B ( l'écriteau indiquait : "pour cause de langoustes" ; toujours le réchauffement climatique). Au retour  je pense à Dodgson  et à la reine Victoria ; elle aimait  les poils des teckels, les piercings d'Albert  et les femmes épilées, mais sa famille l'appelait Drina à une lettre près comme la chatte d'Alice. J'aime  les imperfections de la peau  et les vives réparties.... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 09:53 - Commentaires [6] - Permalien [#]
05 avril 2007

Rue des Lombards

Paris le 3 avril 2007 - 13h50 - Evoquer le  garçon dont le genou est un studio, déjeuner au soleil de deux bières, de coleslaw  et de viande hachée, voir le vrai garçon au genou  me dépasser (elle l'intimide) (imaginer une fille qui aurait un genou semblable). Honorer le diable producteur  d'autant de règles que son alter ego, mais  en rouge et noir. S'y tenir jusqu'à un certain point. Noter des dates.
Posté par Flivorello à 10:08 - Commentaires [6] - Permalien [#]
01 avril 2007

Place Bilange

Saumur le 27 mars 2007 - 22h30 - Valérie Pécresse a fini sa réunion publique. Il y a un instant, je ne savais pas qui était Valérie Pécresse. Rien de grave. Son nom paraît dans tous les journaux. Le mien aussi. Moins souvent. Rien de grave. On lui donne parfois des noms d'oiseau. A moi des noms de chien. Normal. Canis Vulpes . Le crapaud n'aurait pas du m'agacer ; nous les renards on n'a pas peur des pustules, il m'agaçait, je l'ai bouffé (blurp). A quoi ressemble  Valérie Pécresse ? Je ne sais pas, mais j'exclus le crapaud.... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 09:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]