23 février 2007

Rue du Pas de la Mule

Paris le 21 février 2007 - 16h15 .- Les clientes déchaînées s'agglutinent à la vitre  et exigent l'ouverture. Elle, nue  sur  des talons noirs, essaie des chapeaux ; une voilette  bleue mouchetée  exhausse  sa pudeur naturelle ; dehors  les femmes tambourinent, le statuaire  s'inquiète. Elle porte maintenant une robe  dont le gardien du temple  rabat d'une caresse  la modestie. La vitrine a cédé. Un peu inquiet, je caresse le pommeau de ma canne. Mais il ne s'agit que... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 08:53 - Commentaires [6] - Permalien [#]

22 février 2007

Square Robert Montagne

Paris le  21 février 2007 - 12h00 - Thé  à la  Grande Mosquée -  Les moineaux opulents se disputent  vaguement  des miettes abondantes, les tuiles faîtières de céramique verte, accueillent volontiers  ce printemps sans feuilles  ( nous sommes en février, dit-elle). Ce soir, sans doute, je penserai encore plus à la mort qui n'existe pas. Pour l'heure, les moineaux justifient la vie, notre présence et les restes de l'averse sur sa chaise.
Posté par Flivorello à 10:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 février 2007

Rue Soufflot

Paris le 10 février 2007 - 13h00 -  Une lumière  blanche et grise, très particulière, que les imbéciles devenus garçons de café par instinct  cherchent à  masquer  en faisant de petits sauts le long  des verrières  de la brasserie . Ils  agitent des ardoises pleines de  mensonges et de fautes  de goût. Mais ils ne peuvent rien contre  une fille maquillée sans maquillage, une fille amoureuse comme un retour  a la Bocca del Piombo parce que  Roissy c'est vulgaire quand on... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 22:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 février 2007

Rue Cendrière

Saumur le 31 janvier 2007- 18h10. Laetitia  a pris quelques kilos malgré la marche à pied ; mais les filles sont sympas et c'est  l'essentiel. Ce sont les filles de la mairie, mais  contrairement  à Laetitia, elles n'ont pas de carnet à souche  pour les contrevenants. Laetitia se fait souvent insulter, mais aussi quelquefois supplier ( ça fait drôle).  Jean-Louis, son mari est videur dans une discothèque, quand elle l'a rencontré elle était mince. Elle sortait beaucoup alors, mais  elle en avait... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 22:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]