21 décembre 2006

Place du Maréchal Leclerc

Angers  le  20 décembre 2006 - 15h20- Tribunal de Grande Instance - Pendant que Madame Laguiller, candidate émérite, joue les Tartine  sur Canal+, les prolos d'Angers apprécient la première danse hongroise de  Johannes Brahms (en sol mineur). Les caissons du plafond de la salle des pas perdus restituent les sonorités chaudes de la masse orchestrale pétrie par Me Chung. Les casaques fluo des éboueurs, mais aussi leurs yeux rougis  par les jours et les nuits de grêve, donnent une lente légèreté aux mouvements... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 23:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 décembre 2006

Rue du Chateau d' Eau

Paris - Bourse du Travail - le 9 décembre 2006 - 15h35 - Il est hilare au premier rang  et tout le monde se demande ce qu’il fait là ; les armoiries de la corporation des charcutiers  et la jambe levée du cochon noir  le font particulièrement sourire. Jian Wang  s’amuse beaucoup  : l’Eglise catholique, il connaissait un peu  et il découvre ici  ses adversaires, pittoresques aussi. ; mais lorsqu’il se prend  à penser que  quelques milliers de chinois se convertissent  tous  les ans... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 08:19 - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 décembre 2006

Gare de Clichy-Levallois ( sous le pont de la gare, en fait).

Paris le 30 novembre 2006 - 08h15.- Oui je me prends pour un fils. Celui dont j'ai appris la mort hier soir, peut-être. Et je suis dans la crêche. L'âne est un vélo bleu, le boeuf un vélo rouge. Ce matin  je hais les pères qui trouvent leur fils/fille formidable. La Vierge  est venue me rejoindre happée au réveil  par une violence venue de là-bas, très loin dans son ventre . Elle a frappé à  ma porte et m'a fait un Nescafé. Puis nous sommes allés, main dans la main, tendre des pièges pour attrapper des Schtroumphs.
Posté par Flivorello à 05:58 - Commentaires [4] - Permalien [#]
12 décembre 2006

Hotel du Louvre

Paris le 28 novembre 2006 -23h55.  Le restaurateur indien essaie de comprendre  la nature de nos relations  et y  parvient aussi bien que nous. Il sait désormais que je ne suis pas le père de Jolietetedebite. Il dit "Monsieur..." "Mademoiselle..." et  a envie de te faire un baisemain. Les serveurs blasés de l'Hôtel du Louvre tireront rapidement la même conclusion et admettront de bonne grâce  que nous sommes ici les seuls occupants légitimes. Ils le manifestent désormais  en... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 20:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 décembre 2006

Entrée du vieux port

La Rochelle le 22 novembre 2006 -13h15.- Une brasserie bleue  au service négligent ; le personnel s'entraîne à mépriser les touristes en se faisant la main sur de rares spécimens. Nous marchons sous la pluie jusqu'à la Tour des Quatre Sergents. Le caissier qui s'ennuie  essaie de vendre un ouvrage sur  la Charbonnerie à un couple  d'Anglais pisseusement monarchiste, le seul qui ait payé son  billet aujourd'hui. Je pousse négligemment les Anglais dans le port, ils se noient ( Saint-Denis ! Montjoie !). Les... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 10:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 décembre 2006

Restaurant de Jelo (75012)

Paris le 19 novembre 2006 - 22h30-  Siciliani, Napoletani, Pugliesi ;  écouter  filer les généalogies,  laisser  Paris pleuvoir sur le trottoir, se faire  guider par les antipasti et la première bouteille , sentir  craquer les polipetti  sous la dent et s'excuser de ne pas finir les spaghetti  aï frutti di mare.Un seul regret, il n'y avait pas de carafe  à col. Au moment de la liqueur de citron, on parle de la mort bien sûr. Ensuite, on travaillera assidûment notre Velasquez en... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 23:34 - Commentaires [4] - Permalien [#]
03 décembre 2006

Musée d'Orsay

Paris le 18 novembre 2006 - 12h20-  C'est sans doute ce tableau de Maurice Denis. Nous n'aurions pas du aller jusque là. La conférencière en avait peur et c'était la cause de son erreur ; j'aurais du  m'en douter au lieu de faire le  kéké. Ce peintre catholique aime Marthe et pas le peuple et puis il sait  que Marthe va mourir bientôt, il entre au jardin des oliviers et supplie son père : " Faites que ce  calice..." . Le calice, j'ai  cru quelques jours qu'ils nous était  tombé sur la... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 16:16 - Commentaires [1] - Permalien [#]