23 novembre 2006

Corail intercités

Vierzon le 11 novembre 2006 - 19h40 - Ils n'en ont rien à foutre de la gare de Vierzon les petits cons de managers qui ont tué Marius ; oui Abzou , je l'ai appris hier, je connaisais Marius qui a été tué dans l'accident dont tu parlais, sur la voie unique ; j'avais même le projet de collaborer avec lui, même si nous partions de point de vue très éloignés. Vendons l'ignoble Sacré-Coeur de Paris à des brokers flamands pour réparer des fosses septiques, et préservons intégralement les espaces béants de la gare de Vierzon. J'ai retrouvé... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 16:18 - Commentaires [3] - Permalien [#]

20 novembre 2006

TER Lyon-Roanne

Tarare - le 11 novembre 2006 - 09h15 - Il fait froid dans ce train où personne ne commémore quoi que ce soit, à moins que ce ne soient les blessures infligées hier soir par les rollers  ségoléno-monarchistes de la place Bellecour ; une meute de chiens blancs est venue nous délivrer. La dame aux yeux clairs se demandait si elle devait leur  avouer que nous avions mangé des pieds de veau ; j'ai dit oui, c'était un pari, cela nous a peut-être sauvés, les chiens nous ont adoptés.
Posté par Flivorello à 23:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 novembre 2006

Retour du Mont Saint-Michel

Grez-neuville - le 7 novembre 2006 - 21h00- Je pleure un peu en écoutant "You're my sister" ; Anthony est une reine et sa voix navigue entre Sagittaire et Verseau. Je pleure un peu trop sur cette journée magnifique de confidences et de brouillard jusqu'à l'arrivée du vaisseau extraterrestre dont le souffle a fait resurgir le soleil dans la baie où il s'est posé. Sur la passerelle de commandement j'ai assisté au coucher du soleil, puis je suis redescendu vers les hominiens en discutant technique avec un ingénieur-mécanicien... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 18:19 - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 novembre 2006

TGV Angers-Paris

Sablé-sur-Sarthe le 4 novembre 2006 - 09h56 .- Je suis un abonné du Z, il y a le Zorg de Mars ( plus chaud que celui de Dunkerque) et il y a Mme Z. dont les larmes gèlent le 3 novembre. Les miennes sont chaudes et ont un peu de mal à venir. Cela me ferait pourtant du bien, j'imagine. J'ai pris hier soir un vrai plaisir à m'attendrir  et à la laisser séduire Zébulon. Cela ne m'empêche nullement d'évoquer  douloureusement  ce qui se passe entre elle et moi sur Zanthe, lorsque ses doigts bagués...
Posté par Flivorello à 15:48 - Commentaires [7] - Permalien [#]
05 novembre 2006

TGV Paris-Angers

Traversée des Yvelines le 4 novembre à 19h06 - Bilan  de la semaine. L'une d'elles a failli me refuser malgré mes 40 €, la deuxième m'a utilisé comme le saint-bernard dont parlait Bigou ( mais sans friandise autre que ses yeux). La troisième ( la première, en fait, je n'en démords pas), m'a signifié qu'elle avait décidé. je ne devrais pas être morose, je ne suis pas  moldave et je sais bien que le "Sceptre d'Ottokar" était une  BD de ce petit pétainiste belge. Mais j'ai froid comme un Gagaouze qui vient (en... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 11:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 novembre 2006

Musée Saint-Raymond

Toulouse le 30 octobre 2006 - 11h45. Un ingénieur d'EADS et ses deux enfants, 13 et 10 ans, jupe Cyrillus et culottes courtes, pulls bleu marine pour tout le monde, blondeurs. Il prépare son divorce, rationnellement, comme toujours, en se rapprochant de ses mômes. Dans la nécropole, sous le musée, les Capitouls font déposer chaque jour des quartiers de boeuf cru pour nourrir les mânes d'Antonin-le-Pieux. Le polytechnicien, les yeux fixés sur les explications historiques  n'a pas vu l'adolescente planter des canines acérées dans... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 18:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 novembre 2006

Lac de Miélan

Sud du Gers- 29 octobre 2006 - 11h30. Un vol de sarcelles, puis des palombes, les premières si l'on en croit le caquètement nerveux des colverts qui viennent de se souvenir qu'ils sont du gibier d'eau ;  les grèbes et les aigrettes blanches, qui elles au moins sont  protégées en profitent pour pulluler. Remettre doucettement à l'eau un brocheton, puis remonter prendre l'apéro chez les indiens, au soleil, entre deux vieux congélateurs et un point de vue imprenable sur la Wisigothie. Le village s'appelle Pont du Nomdupère et... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 15:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]