25 octobre 2006

Théâtre italien (à cause d'italien , pour me faire pardonner je ne sais quoi)

Angers le 24 octobre 2006 – 22h10 – Pour mes 70 ans, je voudrais un costume aussi bien coupé que le sien , mais sans la Légion d' Honneur ni le Mérite qui puent le panégyrique et la mort ( en fait la mort ne pue pas, ce sont les cadavres qui puent) ; le costume bien coupé, vu de la salle (abonnés 2°série),  laisse juste apercevoir que le chef a le dos voûté des survivants alors que les décorations pourraient laisser à penser qu'il est aussi mort qu'un maréchal soviétique. Il n'en... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 07:58 - Commentaires [4] - Permalien [#]

23 octobre 2006

Avenue Marcel Proust

Chartres le 21 octobre 2006 – 16h30 – Nous avons trois grands écrans dans une atmosphère très dotcom et encore une fois cette ambiance orangée qui partout précède Halloween et illumine le visage du sosie d'Arsène Wenger ; je viens d'apprendre dans la voiture qu'un autre de ses sosies se faisait séduire par de jeunes mères de famille sud-américaines lorsqu'il était délégué dans les congrès internationaux. J'aime bien m'imaginer la façon sobre et violente dont jouissent les... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 06:51 - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 octobre 2006

Autoroute A11.

Pruillé-le-Chétif - Le 21 octobre 2006 - 12h50 - Je ne sais si Kaija Saariaho avait prévu des tons orange (comme le sommet des arbres) pour Adriana Mater et je n'ai pas encore écouté cette oeuvre, mais je suis sûr (aussi sûr qu'Eric Satie dans ses convictions successives), qu'elle m'accompagnera dans mon deuxième roman. Si je finis le premier.
Posté par Flivorello à 08:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 octobre 2006

Métro Cardinal-Lemoine (fermé)

Paris le 8 octobre 2006 – 0h45.- Abzinth en collants et ballerines, très souple ; elle sait faire en se contorsionnant (mais avec élégance), toutes les lettres de l'alphabet. Avec une méthode de chez Gibert Joseph et quelques bières ( l'épicerie corse était fermée elle n'a pas eu ses bières de châtaigne) elle pourrait avec son corps mimer quelques problèmes algébriques simples. Les mimer, mais pas forcément les résoudre, parce qu'avec le corps on ne fait pas ce que l'on veut. Elle y... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 21:18 - Commentaires [5] - Permalien [#]
13 octobre 2006

Rue de Bercy

Paris le 6 octobre 2006.-04h10. Au Mercure, ça ne sent rien ; pas comme au Formule 1 de Montreuil où les gars de la CGT envoient dormir les dissidents. Mais ici même avec des bouchons d'oreilles tu entends chuinter l'ascenseur toute la nuit, au rythme des touristes qui reviennent du by night. J'étais nul. Le serveur pakistanais avait raison de me haïr. J'ai eu le dernier métro, mais je suis nul. Normalement j'aurais du bander immédiatement quand tu m'as fais goûter à la figue... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 23:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 octobre 2006

Place de l'Odéon

Paris le 5 octobre 2006.- Vu d'ici, le passé a une drôle de tête. Pendant que Jospin s'exerce maladroitement à sucer de grosses bites, Frédéric vend sans sourire des autographes de Talleyrand-Périgord. Les marges  douloureuses d'un de tes cahiers de seconde exposées ici comme un passé très lointain, dans un avenir qui l'est moins (parlé-je de douleur ou de distance ?). Ou bien la photo de la balançoire que tu m'auras dédicacée au dos et que mes héritiers auront retrouvée et vendue ; j'aime voir le... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 08:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 octobre 2006

Place du Ralliement

Angers le 4 octobre 2006 - Opera. Je recherche sur Wikipedia et il n'y a que "L'Opera des geeks" (joli titre d'ailleurs). Lui, Samaël, rayonne depuis le premier balcon ; il y a peu de chances qu'il sache comme toi prononcer Celibidache correctement, mais ses cornes frémissent et sa longue queue noire et pointue balaie de contentement les fauteuils de derrière. D'où vient sa ressemblance avec Picasso le lendemain du jour où il fit à Françoise Gillot son... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 20:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 octobre 2006

Carrefour des Gobelins

Paris le 30 septembre 2006 – 13h00. Il fallait bien que l'étoile eût cinq branches. Les CRS nous cherchaient ( ou bien les sans papiers, avions-nous les nôtres ?) . Les pompiers nous guettaient, mais ils sont entrés dans un immeuble où nous n'étions pas et ont capturé quelqu'un d'autre. Quelques ménagères pauvres venues du futur vendaient tristement des machines à coudre Singer volées dans les seuls musées de demain encore autorisés, ceux du patrimoine et de l'art sacré. J'avais... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 16:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]