27 février 2006

Paris le 26 février 2006 – 17h15

Chaque molécule de mon squelette blanchi au feu du méthane algérien se souviendra de la lumière noire et brûlante qui enveloppa les marches du Panthéon et fit fondre les barrières métalliques. Vitriol-roi avait remonté la rue Soufflot. Et chaque éclat gris de mon urne funéraire aspirera désormais à refléter dans son marbre tacheté le geste de la Souveraine penchée vers les lacets des bottes neuves qu'elle aura enfin résolu d'acheter pour cet événement déjà prévu par la lucidité des ... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 11:18 - Commentaires [3] - Permalien [#]

26 février 2006

Paris le 25 février 2006 – 02h00

Rue de Lappe. Restaurant corse.- Saperlipopette n'aime guère mon blog et se demande ce qu'elle fait là avec une gamine intimidante de dix-huit ans et un vieux fat. Saperlipopette pense qu'il faut réussir sa vie et est sûre que les ingambes sautent les ruisseaux. Elle a raison, enfin sur le dernier point... mais elle veut vérifier. Il faut être précis. Moi je suis content qu'elle soit là ( problème : est-ce que cela a quelque chose de sexuel ? Pfff...).Bref, nous échapperons tous les trois au karaoké et nous finirons à... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 21:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 février 2006

Paris le 24 février 2006 – 19h00

Rue de la Bûcherie. Librairie Shakespeare and Co. – Les touristes italiens sont venus voir le chat du Chester, mais celui-ci refuse obstinément de montrer son visage qu'il a enfoui et caché sous sa queue ; il rêve à ce grain de beauté qui sommeille fort ingénument à quelques millimètres de son sourire fromager, c'est-à-dire à une demi-coudée (je n'ose convertir en pouces) au-dessus du genou de Botticellina.
Posté par Flivorello à 12:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 février 2006

Paris le 24 février 2006 – 13h25

  Place de l'Opéra.- J'avais l'âme tchétchène, ce matin, ou ossète, peut-être et le jeune russe n'y était sans doute pour rien, je suis pourtant entré dans l' Opéra-Garnier pour ne plus le voir. A tort ; la caissière de la boutique n'était plus syndiquée, les clients et les voleurs étaient laids comme les ignobles cartes postales trop chères. Je suis sorti pour me rasseoir au soleil froid, un pigeon s'est moqué de moi et de la boite de gouaches sucrées que j'avais achetée ; il avait l'innocence des... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 10:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2006

Saint-Lambert-la-Potherie le 18 février 2006-13h10

Entrée du bourg. Dans ces pavillons qui, adolescents, croyaient à Alain Touraine,  meurt-on comme dans ces Puglie qui l'attendent ? On trouve encore dans quelques bibliothèques des livres trompeurs d'André Gorz, le grand-père était paysan, le fils ingénieur, celui-ci a eu deux enfants, l'un est à l'Ensam, ça va, l'autre... on s'en fout de l'autre. La mort a frappé cette nuit et ton jeune mâle n'y peut rien dans son innocence d'ange, vous êtes beaux tous les deux, vos dagues effilées... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 22:35 - Commentaires [5] - Permalien [#]
18 février 2006

Angers le 15 février 2006 – 16h00

Rue Guépin – Isabelle a une maîtrise de philosophie, elle connaît des mots comme congruence, appétence, complétude, remédiation, mais elle n'est pas bégueule. Isabelle a un joli manteau bleu clair et un téléphone nacré qui sonne plusieurs fois pendant la conversation. Isabelle s'interrompt : "C'est l'anniversaire de mon fils !" Isabelle parle, sourit , elle a trente ans, elle est jolie, son fils a six ans, mais elle ne parle pas de son fils, elle parle pour qu'on la rassure... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 23:07 - Commentaires [6] - Permalien [#]
07 février 2006

Angers le 7 février 2006 – 9h00

Rue Prébaudelle - C'est un roadster Porsche très laid et très récent, son conducteur a une tête de cadre enricardisé, il est vrai qu'à Sup de Co, voire même à HEC , c'est devenu un must. Il chiffonne rageusement ma petite feuille jaune et la balance sur le bitume. C'est une journée de détente, juste l'avocat à voir ; il en a profité pour aller serrer des mains au Service Médical Interentreprise de l'Anjou , juste pour entretenir de bonnes relations avec le... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 14:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 février 2006

Paris le 3 février 2006 – 9h15

 Quai de l'Horloge - Finalement je n'ai pris qu'un café, pas deux ; pour elle tout à dérapé quand elle a voulu rabattre la fermeture de sa chaussure, le dernier geste avant de sortir. Tout cela n'est guère aristotélicien. Quoi qu'il en soit, il fait bon marcher dans le froid et regarder ce type sauter la barrière métallique devant la Sainte Chapelle.
Posté par Flivorello à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 février 2006

Nantes le 2 février 2006 - 12h15

Bar Lounge "Le QG" - Elle s'est un peu maquillée, elle est de plus en plus belle. Je lui apporte cent kilomètres de givre et de brouillard. Nous mangeons des mûres, des poires, des bananes et des ananas, avec de la viande rouge et du fromage blanc. Sa conscience aigüe appréhende aigûment les fibres des cactées à croissance lente qui poussent autour d'elle  ;  portant ils sont nés  à l'époque où sa soeur noire avait toute la place pour elle. Nous évoquons, chacun pour nous, les formes étranges des... [Lire la suite]
Posté par Flivorello à 22:40 - Commentaires [3] - Permalien [#]